Pierre chemine

26 mai 2018

A tout bientôt...

Quatre années que je suis sur les Chemins de Compostelle, c'est devenu une habitude, ce n'est pas une addiction !

Ces Chemins, les miens, m'ont conduit bien sûr à Santiago il y a deux ans, au Mont Saint Michel, l'an dernier, et Agen cette année, au terme de 22 jours et 500 kms ajoutés à ce "compteur", à mes yeux modestes, beaucoup moins pour mes pieds et mes chaussures, qui ont fait preuve cette année encore d'une grande discipline et détermination, merci à eux !!!

Quelle belle, superbe expérience vécue avec mes 12 amis chanteurs, Ywenn (le benjamin), Jean-Marie (le doyen), Colette, Marie-Josée, Fabienne, Stéphanie, Emmanuelle, François, Jean Philippe, Jean Roland, Maurice et Vincent... Des moments d'intense émotion (tous ensemble à Aubrac, l'arrivée et la soirée à Conques, parmi d'autres...), dans ces polyphonies déclinées à l'aune des acoustiques très variées des églises et chapelles (et porches...) visitées. Le soir de notre derniére étape, dans un bar de Conques, autour du rituel verre de bière, les mots exprimés pour dire cette expérience .

"intense, humour, bienveillance, merveilleux, respect, générateur d'émotions, kir chataîgne, amitié, voix, plaisir, convivialité, expérience, écoute, oubli, empathie, vibrations, fleurs, complicité, vaches, accueil, chant, gratitude, lumière..."  belle synthèse, non ?

 

20180512_150547

20180512_072059

20180511_093604

20180510_130103

20180508_123955

Le Chemin, en groupe ou solitaire, ce sont aussi des rencontres, de grande qualité, des motivations bien diverses, et pourtant menés par la même énergie, le même regard droit devant, et dans une intense et permanente attention aux compagnes et compagnons de quelques heures ou quelques jours... Ces visages, ces prénoms, oui, ils vont peu à peu s'estomper dans le fond de ma mémoire, seuls quelques amitiés vont se poursuivre... C'est aussi cela le Chemin.

20180505_140538

Les lieux traversés, les paysages superbes contemplés (quan la pente n'était pas trop rude !), les hébergeurs et hébergeuses rencontrés, autant de flashs, d'images, de sourires et de beauté inscrits désormais dans ma mémoire pélerine. Gratitude, c'est le mot qui, à mes yeux revient et s'impose...

20180506_093713

Je vous livre pour terminer ce petit texte glané sur le Chemin qui m'amenait à Agen le dernier jour de ce pélérinage.

A tout bientôt.                   

20180524_064227

 

Posté par Pierre chemine à 21:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Qu'il est long le Chemin...

Une dernière étape, m'écrit Anne Laure, cela se savoure.

Même si cette étape est longue, 35 kms pour rallier Agen de Pujols...

Pour cela, partir à l'aube, c'est ce que j'ai fait, et à peine sur le Chemin, cette question : pourquoi je ne le fais pas plus souvent, de partir avec le soleil qui se lève. Jugez plutôt, ces lumières de la nuit et du jour qui pointe, vues de la fenêtre de ma petite chambre, l'église qui apparaît et le soleil qui joue avec les arbres ...

20180524_053008

20180524_060252Adaptée

20180524_060819

20180524_063421

20180524_063517

Cette étape, comme les précédentes, me confirme que la voie de Rocamadour - Agen (haut lieu des pélérinages au Moyen-Age), voie considérée par certains jacquaires comme "la" voie authentique, est plutôt un chemin de randonneurs, peu de lieux symboliques jacquaires sur cette voie, et pour le pélerin de notre ère, très peu d'hébergements, ni de signalisation spécifique, et peu, très peu de pélerins sur le Chemin ! Et j'ai réalisé qu'un pélerin n'est pas nécessairement un randonneur : le randonneur sait trouver les balises du GR, et deviner, lorsque la signalisation se fait plus rare, le "bon" itinéraire ! Eh bien le pélerin que je suis s'est trouvé confronté par 7 fois sur cette étape avec une bifurcation sans indication ni signalisation... Errements nécessaires et consentis, qui m'ont toutefois éloigné de ma propension à rêver et chanter ... Alors 35, 37 kms ou plus ? Je n'en sais rien, et cela ne m'a pas empêché de vivre pleinement ces 10 heures de marche...

20180523_100252

Moment fort de cette journée, Sembas, petite église isolée dans le pays agenais, où, à défaut de pouvoir rentrer dans l'édifice, je chante sous le porche "deep river", sans notre petit choeur, avec tout mon coeur et une intention toute particulière, pour Paul. Force incontournable et incommensurable du chant sur le Chemin...

20180524_090523

 

20180524_091056

Agen, le canal apparaît, signe des derniers pas à parcourir !

20180524_163207

 

Ressenti double et ambivalent : c'est fini, bientôt le retour à la maison...  c'est fini, ce temps de pélerinage a été trop court !

Pourtant, je le sais, le Chemin, mon Chemin ne se termine pas, il se poursuit...

Allez, hauts les coeurs, après un dernier chant dans la cathédrale d'Agen (résonance extrême...), un verre de bière sur la grande place qui la jouxte, et où, dit-on, le matin on prend une bière sur le café orienté à l'est du soleil, et l'après midi sur le bar en face, orienté à l'ouest, histoire de passer la journée au soleil... Ce sont mes adorables hôtes agenais de ce soir qui me l'ont dit !

20180524_183450

20180524_183500

20180524_183529

Vive Agen et les agenais et agenaises !

A demain

 

 

 

 

 

Posté par Pierre chemine à 20:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 mai 2018

Le retour à Nantes

Voilà ! 

Je suis rentré cet après midi à la maison...

Promis, des nouvelles avant la fin du week end sur ma dernière journée, Pujols -Agen, 35 kms...

Et puis également des photos des journées précédentes...

 

A demain 

Posté par Pierre chemine à 21:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 mai 2018

Promeneur,touriste, randonneur, pèlerin ?

Je suis à Pujols, au terme de ma plus courte étape  (16 kms), l'avant dernière  (pincement de coeur...), l'étape au cours de laquelle j'ai probablement le plus musardé.

Parti de Penne à 9 h (heure vérifiée par le cadran solaire), je me suis laissé guider par mes pieds, dans l'instant présent, au gré également de mes battements de coeur.

20180523_084757

 

Au milieu de cette étape, l'église Saint Germain, où je retrouve les trois autres pèlerins du jour, et chanté pour eux et pour mes amis un Tebe Poiem à une seule voix (!...) qui retentit joyeusement dans cette jolie acoustique .

Photos

20180523_111242

20180523_110842

 

Arrivée magique à Pujols : un panorama à couper le souffle, Villeneuve sur le Lot et toute la region.

20180523_142313

20180523_142319

 Et une après midi en mode touriste ou promeneur, que sais je de ces 4 catégories de marcheurs ? Le promeneur de Walden (Thoreau, un de mes auteurs favoris ), le touriste émerveillé par les beautés architecturales (superbe livre sur les chemins français de Compostelle, consulté dans la petite bibliothèque municipale de Pujols), le randonneur (qui s'est trompé au rond point de Villeneuve, et s'est retrouvé sur la rocade ) où le pèlerin qui va demain terminer son Chemin annuel ?  J'aime à dire que nous oscillons tous entre ces quatre façons de marcher. 

20180523_124424

Éclatante petite cité médiévale de Pujols, où il a fait bon siroter bière et savourer galettes une grande partie de cette après midi et de la soirée .

20180523_164100

20180523_171556

Moyenne20180523_171736

20180523_172456

20180523_172556

20180523_174117

20180523_174420

 

A demain

 

 

Posté par Pierre chemine à 22:19 - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 mai 2018

L'indicible du Chemin

Au long d'une journée comme celle-ci, grand soleil ("quand le soleil semble de mes parents "), cheminement calme de colline en sous bois, mes sensations se greffent à la splendeur du paysage.

20180522_083132

20180522_101220

20180522_144050

 

Tranquillité de l'esprit qui ne vagabonde plus, et laisse le regard s'attarder sur le moindre détail, ah, mes ignorances en ornithologie, botanique... Peu importe, ce regard suscite en moi des chants dont je ne sais pourquoi chacun s'installe sans crier gare  (surtout en terrain plat, je l'avoue, quand la tête et le corps ne sont pas trop sollicités ☺).

Tenez ce matin : Guidez mes pas (chanté au Puy en Velay le matin de notre départ ), petit Pierre (Félix Leclerc) , Tu es la terre  (Anne Sylvestre ), et puis Allez venez Milord (Édith Piaf), cette chanson entendue pour la première fois quand j'avais 8 ans, sur le poste de radio dans la chambre de mes parents (bravant l'interdit de venir dans cette chambre ),pourquoi s'est imposée ce matin ? Est ce du ressort du Vent de liberté qui souffle sur ce chemin ? 

Cela suscite en moi de grandes bouffées de joie et de plaisir, que les petits désagréments du Chemin ne peuvent estomper  (je e vous dirai rien de la petite glissade dans la boue ce matin 😁).

L'approche  de Tournon d'agenais  ce matin était particulièrement étonnante dans cette masse de brouillard. C'était tôt, ville endormie, deux cent marches pour un splendide point de vue. Indicible ! 

20180522_075230

20180522_075440

20180522_075955

 

Ce trajet depuis Rocamadour s'avère de plus en plus un trajet de randonneur, seules sont présentes  les Balises GR et parfois trop discrètes pour attirer mon attention... Ce "vrai" chemin de Compostelle a encore à faire ses preuves,  trop peu d'hébergements, de ravitaillement,  et trop peu de ... pèlerins.

Quand même trois pèlerines aujourd'hui, dont Claire et Marie, toutes deux infirmières, avec qui j'ai dîné  "menu pèlerin" ce soir à Penne d'Agenais.

A demain. 

 

20180522_071226 Indicible !

Posté par Pierre chemine à 22:41 - Commentaires [2] - Permalien [#]


21 mai 2018

Je chante pour vous !

La porte antique de Montcabrier, ce matin, marque le changement de "pays". 

20180521_075633

 

Je dois vous avouer que cette étape fut de luxe pour moi, le petit déjeuner chez Sally avec trois confitures différentes faites maison et des cerises cueillies la vieille dans son jardin, vous imaginez...

20180521_075055

20180521_075249

 

Les paysages changent, le chemin est relativement facile et plat, propice à la réflexion.

20180521_081447

Réflexion alimentée   il est vrai par les "rencontres" aujourd'hui un centre d'observation astronomique, en pleine campagne, pédagogique et tout !!!

Que penser de ce rappel de notre finitude ? Le soleil une petite étoile parmi les 200 milliards d'étoiles de notre galaxie. Et nous dans tout cela ? 

20180521_140129Le Chemin pour moi, c'est aussi ce sens aigu de  moi bien petit dans cette nature si belle (sous le soleil ☺) et généreuse. Et quand je souris en marchant sur terrain plat ou légère descente, je me sens gai et chantant, ah dès que ça monte ou cailloutte, c'est une autre histoire, mes pieds mes bâtons,  mon sac, mon dos... Bon, n'oubliez pas, le pèlerin ne se plaint jamais ! 

Trois  grands moments de chant aujourd'hui, en dépit de beaucoup d'églises fermées. Ce matin à Cavagnac, les deux chants corses (pensée pour Alain ) résonnaient à merveille. 

20180521_093239

L'église de Cavagnac,  jaillie de nulle part en haut d'une colline, un des plus  beaux bijoux que j'aie vu depuis mon départ du Puy, hélas fermée, je me suis mis dans un coin du cimetière, j'ai fermé les yeux et imaginé que notre troupe de chanteurs était à côté de moi, et chanté avec une belle et joyeuse émotion "deep river".

20180521_114046

20180521_114320

20180521_115317

 

Et cet après midi, ici à Thezac, le maire m'a ouvert l'église, où j'ai chanté tout notre répertoire ! Na ! Ils et elles me manquent trop...

20180521_180610

 

Gite communal exemplaire, calme et très confortable, du plaisir à me faire petit dîner façon pique nique  (paté jambon, sardines, tomates en salade, fromage) on ne peut sur le chemin avoir tous les soirs un dîner gastronomique ! 

20180521_180829

 

A  demain. 

Choisir et choisir en conscience est l'essence même du Chemin , pour tous, quelles que soient les circonstances... En moi, tout est force et chaleur et lorsque d'ici peu,  je poserai mon sac, je déposerai aussi mon fardeau enfin libéré de sa gangue brisée sous mes pas répétés."

Laurence Lacour  

 

 

Posté par Pierre chemine à 19:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 mai 2018

Une longue journée dans les sous bois

32 kms, plus ou moins (aléas des indications et petits détours secondaires de ma part...), c'est la distance parcourue aujourd'hui avec une longue pause pique nique sieste comme je les aime !

Régal de marcher tôt le matin. ..

20180520_064108

20180520_064531

20180520_072807

 

 

Cazals,  le marché et l'église de nouveau  inaccessible (cette fois pour cause de messe pas de chance Pierrot ). Et puis petit clin d'oeil un petit centre des Restos du coeur de quoi alimenter ma méditation du reste de la matinée !!!

20180520_090159

20180520_090004

 

Calme et tranquillité,  les kilomètres sur terrain plat sont avalés, toujours cette étonnante alternance d"énergie forte et de "coups de barre"...

20180520_113503

20180520_113717

20180520_114530

 

Ce soir pause de luxe dans un gîte du bourg de Montcabrier, un gîte  tenu par une femme adorable , anglo-française qui ouvre son gîte à des artistes venus du monde entier . Douceur, beauté, dîner raffiné et soleil couchant. Que rêver de lieux pour une grande nuit. ..

 

A demain. 

20180520_182440

20180520_193146

Posté par Pierre chemine à 23:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Hier fut une belle journée !

Je ne reviendrai pas sur l'idée saugrenue d"aller vers le nord.  La journée d'hier fut bien ensoleillée et je souhaite vous partager quelques bons moments. 

Départ tôt de le Vigan, petite victoire sur mon réveil et son incapacité à sonner à l'heure ! 

20180519_070413

20180518_193132

Gourdon , jour de marché, l'église Saint Pierre où je le suis "régalé"; judicieux car dans ces derniers jours la grande part des églises étaient fermées.

20180519_082003

20180519_085513

20180519_085929

 

 

A Payrignac, l'église toute mignonne est fermée pour cause mariage. Grrrrr. Dois je leur chanter "déjà mal mariée"?Allez je préfère la belle chanson du mariage du soleil et de la mer de Gilles Vigneault.

20180519_124000

 

Et je me console à la sortie du village avec quelques cerises glanées sur la route.

20180519_124513

 

L'eau omniprésente dans cette région,  je me suis rafraîchi à ce ruisseau 

20180519_145147

 

Et c"est donc en arrivant à Saint Ciq que cette pancarte m"intrigué, mais chut ne remuons pas la plaie.

20180519_153705l

Posté par Pierre chemine à 22:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ôyez mes amis suiveurs...

Merci, merci à tous mes suiveurs sur ce blog et grand merci pour vos messages... ils me sont précieux !  A mon  retour à Nantes je reprendrai contact avec chacune et chacun...

Un.petit mot sur le message de Jean Roland, bien d'accord avec toi,  je ne marche pas seul... très souvent sur mon chemin je pense à vous et quand je chante dans les églises  ( ce soir à Montcabrier, corse deux fois), vous êtes là et la polyphonie s'installe  presque... et il y a les miens qui me suivent, Isabelle, mes enfants et petits enfants,  Sacha ce soir qui rigole encore de mes aventures d"hier ! Et mes amis...

Mille merci à toutes et tous...

 

20180509_173136

Chaque jour j'essaie de poster un message, internet oblige  😊. Il m'arrive aussi de revoir et compléter certains messages, n'hésitez pas à y revenir...

 

Posté par Pierre chemine à 21:35 - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 mai 2018

Pierrot tu récidives grave !

Samedi soir, veille du jour de l'esprit

Je suis à Salviac, dans le gîte communal, et comme il n'y a pas de restaurant, c'est une première, quelques pâtes trouvées dans le gîte et mes restes de pique-nique de ce midi ont fait l'affaire pour un dîner certes frugal, mais pris sur la terrasse ensoleillée.

20180520_064056

Bon tout ça pour dire que je suis bien heureux d'être à Salviac vu mon aventure très spéciale de ce jour 16. 

Je m'étais promis d'être sérieux côté itinéraire, en collant au plus près du balisage GR. Je l'ai fait quasi religieusement, à un petit détail près : à Gourdon (majestueuse église Saint Pierre), à la sortie, il y a deux, je dis bien deux GR ! Et bien sûr,  concentré sur les Balises, j'ai pris la première que j'ai trouvée à la sortie de l'église, et... est arrivé ce qui devait arriver, je me suis engagé sur le GR 64 (vers le nord) et pas le GR 652 (vers le sud ouest) !

20180519_082003

20180519_085513

J'ai marché allègrement, notant des églises que je n'avais pas repérées  (elles étaient d'ailleurs toutes fermées, l'Église du coin est jalouse de ses trésors ), et après un délicieux pique nique sur la pelouse d'une propriété privée, vers le milieu de l'après midi je me suis dit que je ne devais pas être très loin de mon étape. Un cycliste randonneur rencontré m'a regardé bizarrement quand je lui ai demandé si j'étais loin de Salviac... j'ai sorti mon joker (mon GPS, utilisé seulement en cas  de grande urgence) et , horreur, le message : Salviac : 36 kms ! Un regard sur la carte me confirme que je suis vers Saint Circ Madeleine,  en Chemin vers ... Sarlat !!!

Que faire, prier les saints du monde, Jésus ou les trois rois (très joli chant quoiqu'en disent certaines...)? Très probablement inefficace. J'ai sorti mon pouce droit et l'ai agité pendant une demi-heure sans succès, je suis allé  quérir de l'aide dans le voisinage, bof...et  (vous y êtes désormais habitués ), miracle-merveille, la première voiture à laquelle je fais signe de retour sur la route s'arrête : Pascale pèlerine jacquaire et son amie Sylvie n'hésitent pas un instant et m'emmènent avec petites routes concoctées savamment par GPS jusqu'à Salviac, où je leur ai offert dans la meilleure des humeurs une bière bien fraîche !

Complètement pèlerine cette histoire non ? Se tromper de route (ma spécialité), désespérer de tout, et une solution à chaque difficulté, aussi insurmontable puisse t'elle être. Le lacher-prise, quoi. Bon cela vaut pour le pèlerin solitaire, je m'en aurais voulu d'imposer cette jolie galère à mes compagnons de la semaine dernière  😁.

Autre leçon tirée : je ne dirai plus jamais "pas  un pied dans une voiture ". Sophie et Pascale, la vôtre était un baume pour moi et mon barda !

Je vais dormir comme ûbienheureux dans le pigeonnier communal.

20180519_224305

20180519_224258

A demain.

 

Posté par Pierre chemine à 22:02 - Commentaires [5] - Permalien [#]